La Dominique, bons souvenirs.

Promotion de la Dominique par les gens y ayant fait escale.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Victoria Falls : Les aventuriers de la Trace du Temps Perdu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elodie



Nombre de messages : 17
Localisation : St-Martin Antilles
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Victoria Falls : Les aventuriers de la Trace du Temps Perdu   Mar 26 Sep - 20:16

Chapitre 12 :
Victoria Falls : Trace du Temps Perdu

Après ce copieux petit déjeuner, avisés des conseils et bonnes astuces de notre baroudeur de Didier, nous prenons la route à 9H15 à la découverte des célébrissimes « Victoria Falls ». Il faut compter une bonne heure et demie de route périlleuse, ( j’ai serré les fesses et fermé les yeux plusieurs fois durant le trajet, alors que nous grimpions à bord de notre 4x4 des côtes raides et escarpées) mais quel panorama ! Les mornes aux sommets brumeux, les nuages dessinant des ombres fantomatiques sur les véritables gouffres de lointaines vallées verdoyantes, des pans entiers de Montagne couverts de fleurs, de cocotiers, de bananiers, cacaohiers, fougères arborescentes ...
Arrivés à Délices,
nous sommes séduits par ce petit village perdu dans la campagne, et croisons de nombreux villageois qui remontent des champs, le coupe-coupe à la main, et de gros et lourds sacs de patates douces sur la tête. Une vieille dame très sympathique, parlant un anglais-créole très coloré, nous indique la direction de la piste des chutes. Nous la prenons en stop pour lui éviter de gravir à pieds la pente raide , chargée comme elle est .Elle accepte avec enthousiasme, et n’est pas peu fière de saluer ses compagnons de labeur qui l’envient ! Elle nous remercie plusieurs fois, en tentant quelques mots français comme « Merci » et « A pa quoi » et éclate de rire en s’entendant prononcer cette langue étrangère. Elle nous propose également gentiment des patates douces pour nous prouver sa gratitude, mais elles lui seront bien plus précieuses qu’à nous. En revanche, par pudeur, timidité ou superstition, elle refuse la photo-souvenir....
Nous voilà face à la pancarte dont nous avait parlé Didier : « Trace du temps perdu » : début de l’aventure !
Nous trouvons sans difficulté la bucolique clairière des rastas, située en bord de rivière , mais à notre grand désarroi, il n’y a personne : Moïse a dû partir avec un groupe de randonneurs. De fait, nous le croisons presque au pied de la chute, mais , comme nous le craignions, il est désolé de nous confirmer qu’ « it is too late for rasta food ! » En effet, Didier nous avait expliqué que d’habitude, il prépare le repas pendant que les randonneurs font l’aller-retour ; car il faut bien une heure et demie pour cuire les légumes dans des feuilles de bananiers sur un feu de bois...Nous sommes un peu déçus de rater ce repas traditionnel, mais ce sera pour une autre fois. ..
Nous mettrons presque une heure pour atteindre la cascade, au prix de laborieux efforts de crapahutage et escalade de rochers monstrueux,

d’innombrables traversées des torrents, s’immergeant dans l’eau bleuâtre
jusqu’à la taille parfois (quelques frayeurs pour le sac à dos et l’appareil photos !) ....mais quelle récompense au bout de la piste ! Une cascade majestueuse, inspirant le respect
par sa taille magistrale ( plus de soixante mètres selon Didier !) .


La pierre noire de la falaise dessine ici des lignes concentriques, et là des visages surréalistes, la végétation mousse sur des rochers polis et luisants, des centaines de lianes sylphides pendent élégamment de la cuvette arrondie que dessinent les hauts de falaise, et la bouche énorme et écumante de la cascade projette des millions de particules de goutelettes d’eau qui nous humidifient de la tête aux pieds, comme sous l’effet d’n brumisateur géant !

Nous décidons d’abanonner le premier lac , trop « bouillonnant » pour nous baigner dans une autre cavité , plus bas, où l’eau semble plus paisible, et nous attire par sa couleur blanc-vert. Instant de délectation . Elle est fraîche, mais revigorante après les efforts fournis. Une fois encore, sensation étrange de se sentir seuls au monde, comme Adam et Eve , ayant pour seule compagnie la cacophonie des oiseaux, et de sifflements non identifiés, comme des sons lointains de flûte...

La descente sera plus facile , car nous trouvons la bonne piste ( mais il fallait la voir ! Elle est entièrement cachée par un méli-mélo de racines, branches, fougères, hibiscus.... !) mais bien plus rapide que par les rives rocailleuses !
De retour à la voiture, nous bavardons un moment avec les rastas revenus de leur balade, très sympathiques et jovials.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Didier



Nombre de messages : 274
Age : 56
Localisation : Salisbury, Dominica
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Victoria falls - etre certain de la trouver.   Ven 29 Sep - 19:36

Bonjour, connaissant cette piste par coeur j'ai l'habitude de voir parfois certaines personnes, pas trop habituees aux pistes qui ne la trouvent pas. Aussi, voila ce qu'il faut faire:
Sur la route principale de Delice, au petit panneau marque "trace du temps perdu", prendre a gauche et descendre jusqu'aux maisons rasta.
1 parking y est degage.
Avant le raid pour les chutes, prevenir Moise que vous voulez manger rasta (seulement 10 ec par personne).
Arrives a la riviere, il faut tourner a droite et non suivre le chemin indique par le panneau TRAIL.
A la 1ere traversee de riviere, allez directement dans le bush en face, il y a 1 petite trace. Certains d'entre-vous n'ayant pas de guide ont remonte la riviere dans l'eau tout de suite et l'ont trouvee trop profonde.
Plus loin, vous verrez 1 trace tres nette montant fortement a droite vers le sommet de la montagne. Stop, n'y allez pas, prenez a gauche et restez sur la riviere. J'ai connu 1 ingenieur qui a pris cette trace, en est revenu si fatigue apres 1 heure qu'il n'a plus eu le courage de continuer pour voir la chute.

Vous n'aimeriez pas rater ca!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stonedge.free.fr
 
Victoria Falls : Les aventuriers de la Trace du Temps Perdu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Asarina purpusii 'Victoria Falls'
» semis de mars .de Brigitte
» Victoria cruziana et Euryale ferox pas si difficile
» photo de présentation de rubrique victoria
» Mon 600L Victoria

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Dominique, bons souvenirs. :: La Dominique, bons souvenirs.-
Sauter vers: