La Dominique, bons souvenirs.

Promotion de la Dominique par les gens y ayant fait escale.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Découverte de la « Capitale »

Aller en bas 
AuteurMessage
Elodie



Nombre de messages : 17
Localisation : St-Martin Antilles
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Découverte de la « Capitale »   Mar 26 Sep - 20:57

Découverte de la « Capitale »

Arrivée à Roseau , on sent tout de suite que c’est la capitale de l’île : beaucoup plus de traffic ( mais cela reste très raisonnable ! ), des rues et des boutiques dans tous les sens ...Premier contact avec une Doudou à qui on achète une paire de tongues pour Seb qui vient de casser les siennes ( la journée commence bien ! ) pour 15 EC$ ( 4 euros) et nous voilà partis bon train dans les méandres des ruelles citadines, pour le « Dominica Museum », grande et belle bâtisse blanche et rouge, située face au « Cruise ship dock » et à la mer, à l’angle du « Market place » et de sa belle fontaine en fer forgé rouge, érigée en 1874 pour fêter l’arrivée des tuyauteries d’eau douce.

On apprend entre autres, que la Dominique a été l’une des dernières îles colonisées, que la doyenne mondiale , répondant au doux prénom de « Ma Pampo » a vécu 126 ans , qu’en 1905, on risquait d’être emprisonné jusqu’à 14 jours si on ne pouvait justifier sa visite touristique sur l’île, que les Indiens Arrawaks, il y a 2000 ans, rivalisaient d’ingéniosité dans la création et le façonnage d’outils quotidiens : planche de bois incrustée de minuscules cailloux très pointus utilisée pour râper le manioc en farine, long tube de feuilles de palmiers tressées servant à presser les cannes à sucre ....Callebasses sculptées....
Nous enchaînons sur une visite en extérieure cette fois-ci : Le « Botanical Garden of Dominica ». En route, nous faisons une pause dans la superbe Cathédrale, tragiquement menacée par les termites et les moisissures des champignons, aux arcades intérieures peintes en bleu soulignées d’un liseré d’or. Dans la ville, et même dans les régions plus isolées de la montagne, les églises se multiplient et se côtoient : catholiques, méthodistes, advantistes, témoins de Jéhova....


Nous verrons aussi nombre d’écoles, la plupart du temps non-mixtes comme « Wesley High school » qui acceuille des lycéennes en uniforme : chemise jaune, cravate bleue et jupe plissée bleu marine !

Après de longues minutes de marche, et plusieurs échecs avant de trouver l’entrée, nous pénétrons enfin dans le Jardin Botanique , où nous restons scotchés d’entrée de jeu, par un baobab géant, dont une branche s’est écrasée durant le Cyclone « Hurricane David » en 1979, et a littéralement compressé un bus scolaire, heureusement vide à ce moment fatidique !

Le Bus- Baobab ! Fleur de callebassier

Pour la première fois, nous avons pu photographier des callebassiers, avec et les fleurs et les fruits. Les fleurs de cet arbre sont extraordinaires mais très fragiles : elles sont roses et comptent cinq pétales, qui protègent un coeur blanc de fome ovale, légèrement écrasée.

Nous nous émerveillons encore devant un arbre GIGANTESQUE, dont on ne saurait d’ailleurs plus distinguer les racines des branches, dans cette hauteur époustouflante et cet entrelacement complexe de lianes .




Epuisés par le soleil qui tape de plus en plus fort, et par les nombreux kilomètres parcourus à quadriller le centre ville ( je viens à mon tour de briser la sangle de ma tongue droite ! ), nous décidons de redescendre vers le coeur de ville pour déjeuner chez « Pearl », bonne adresse de cuisine locale soufflée par Did’. Petit lolo aux murs vert foncé /vert clair et aux rideaux de madras créoles situé en haut de King George V Street, nous ne pouvons malheureusment pas goûter au fameux « Chow Mien » ( poulet mariné mixé au riz mariné et légumes), mais nous nous régalons d’un sandwish chaud au fromage, et de « peleau » ( poulet mariné mixé au riz : on n’a pas bien compris la différence avec le Chom mien mais bon ! )et de deux verres géants de maracuja frais : du BONHEUR à l’état pur ! et tout ceci pour la modique somme de 2 , 50 $ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Découverte de la « Capitale »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hortidécouverte .
» une découverte inattendue
» Copenhague: capitale du mieux vivre
» Découverte d'une tourbière au mont Lozère
» A la découverte de Val Thorens.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Dominique, bons souvenirs. :: La Dominique, bons souvenirs.-
Sauter vers: